DSpace Repository

Modélisation de la structure cristalline d’un nouveau composé à propriétés optiques non linéaires

Show simple item record

dc.contributor.author Mohammed, Nehal
dc.date.accessioned 2018-11-27T14:03:41Z
dc.date.available 2018-11-27T14:03:41Z
dc.date.issued 2018
dc.identifier.uri http://e-biblio.univ-mosta.dz/handle/123456789/2992
dc.description.abstract L’étude présentée dans cette mémoire, nous a permis, en premier point, de déterminer la structure absolue de la molécule DMACB à partir des données de diffraction des rayons X sur monocristal. En effet, la résolution structurale à partir des intensités diffractées n’était pas directe et que beaucoup de précautions devaient être prises aussi bien dans le domaine expérimental qu’au niveau de traitement des données brutes. Ceci exige tout d’abord un enregistrement de très bonne qualité du spectre de diffraction du matériau étudié, suivi d’un traitement approprié de ces intensités. Nous avons utilisé le formalisme de Blessing pour réduire ces intensités en tenant compte des différentes erreurs expérimentales qui ont pu affecter les mesures, pour donner finalement les meilleurs facteurs de structure. Les méthodes directes ont été utilisées pour résoudre le problème de la phase. La résolution structurale a été effectuée à l’aide du programme Shelxs, ce qui nous a permis de positionner les atomes dans la maille. Ces positions atomiques ont été améliorées en utilisant le programme d’affinement structural, le Shelxl. Les longueurs des liaisons ainsi que les angles de valence obtenues par l’analyse structurale sont en bon accord avec les distances et les angles théoriques. Ceci témoigne de la qualité de la structure retenue. En deuxième point, nous avons calculé théoriquement les propriétés structurale que le la distance interatomique et les angles de valence . Nous avons montré que, ces simulations numériques permettent néanmoins d’obtenir des informations fiables sur le rôle de la structure géométrique. Elles constituent un outil précieux pour prédire l’évolution des caractéristiques moléculaires, et permettent ainsi d’optimiser le choix des molécules, avant de les synthétiser. La taille des molécules étudiées et les niveaux de calcul, indispensable, adapté pour l’évaluation de leurs grandeurs électriques, et le fait que la structure géométrique joue un rôle essentiel, surtout pour β, rendent la modélisation numérique des propriétés ONL des molécules très délicate. en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.relation.ispartofseries MCHI77;
dc.title Modélisation de la structure cristalline d’un nouveau composé à propriétés optiques non linéaires en_US
dc.type Other en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Browse

My Account