DSpace Repository

Quelques Aspects Botaniques et Nutritionnels des Pâturages issus des Hauts Plateaux, des Zones Steppiques et Sahariennes

Show simple item record

dc.contributor.author Nabila Berrighi 1*, Gema Nieto2, Kaddour Bouderoua1, Gaspar Ros2
dc.date.accessioned 2018-09-07T11:50:49Z
dc.date.available 2018-09-07T11:50:49Z
dc.date.issued 2018-05-08
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/123456789/744
dc.description.abstract Dans cette contribution, nous avons évalué sur deux années 2014 et 2015 les caractéristiques du systèmes d'alimentation des agneaux issus des parcours steppiques de Djelfa, Ghardaïa et des hauts plateaux de Tiaret et sur la qualité de la viande ainsi produite. Au démarrage de l’expérience, les lots: Tiaret (0% concentré), Djelfa (30% concentré) et Ghardaïa (70% concentré), respectivement. Parmi les espèces dominantes de plantes dans les pâturages des hauts plateaux nous citons : ray-grass (Lolium perenne L), alfa (Stipa tenacissima) ou la steppe à sparte (Lygeum spartum), armoise blanche (Artemisia herba alba), remt (Arthrophytum scoparium), avec diverses autres espèces importantes dans le sahara comme le Drinn (Stipagrostis pungens) et les plantes éphémères (acheb). L’échantillon prélevé est représentatif de la matière ingérée par les animaux de pâturage. Ce dernier issu des différentes régions accuse des teneurs plus importantes en poly phénols, avec des taux allant de 6,76 mg EAG/g à Tiaret 3,72 mg EAG/g en Djelfa et 2,24 mg EAG/g à Ghardaïa mg EAG/g de matière végétale sèche. Pour les trois régimes, des teneurs appréciables en matières minérales sont observées. La teneur en protéines brutes du pâturage Ghardaïa est légèrement inférieure, comparativement aux fourrages steppique et des hauts plateaux et au concentré (10.56% vs. 12.62%, 12.74%,  et 11.05%), respectivement. La teneur en MG s’avère  plus élevée dans les pâturages de Djelfa par rapport  à Tiaret et Ghardaïa (3,34% vs. 3,29% vs. 3,24%). Le profil en AG montre que la teneur en acide oléique du régime issue de la région de Djelfa était plus élevée en comparaison avec celle du régime provenant de Tiaret et Ghardaïa (27,45% vs. 16,14% vs. 18,45%, respectivement). Les teneurs en AGS et en AGMI étaient beaucoup plus élevée dans les pâturages de Ghardaïa que dans ceux de Tiaret et de Djelfa. Du même, l'acide α- linolénique était nettement élevé dans le pâturage de Djelfa que dans le pâturage de Tiaret et Ghardaïa (26,95% vs. 18,54% vs. 18,42%). en_US
dc.language.iso fr en_US
dc.subject pâturage; poly phénols; AG; qualité de la viande; Ghardaïa. en_US
dc.title Quelques Aspects Botaniques et Nutritionnels des Pâturages issus des Hauts Plateaux, des Zones Steppiques et Sahariennes en_US
dc.type Presentation en_US


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Browse

My Account